Blog AVLNC

Association de Vol Libre de Nouvelle Calédonie

Month: octobre 2017

Le dust

Accident au sommet du Puy de dôme, le pilote est gravement blessé
Conseils secuparapente:
– méfiez-vous des journées sans vent avec une masse d’air sèche et instable
– certains sites (forme et nature du relief) sont plus propices au déclenchement de dust. Demandez aux pilotes locaux.
– sur un sol herbeux et/ou sans poussière le dust est invisible
– sur un décollage à risque, minimisez le temps passé attaché à votre aile, attachez-vous au dernier moment
– attaché à votre aile sur un décollage votre attention à l’environnement doit être maximale, ce n’est pas le moment de discuter avec les copains ou de répondre au tel…
– si votre aile commence à se soulever/tourner anormalement, plongez immédiatement sur votre aile

Nouvelle adresse email

Hello les copains

Mon adresse email CANL vit ses derniers instants…
Oubliez-la, ou remplacez-la par  rgisnc@orange.fr   (sans “é” entre le r & g !)

Régis (ex : regis.goursaud@canl.nc)

Le triplace involontaire

– la main de l’assistant reste coincée dans la ventrale (ou les sangles) du passager…
– ici cela se termine bien mais il y a déjà eut plusieurs accidents mortels dans ces circonstances

Conseils secuparapente:
– si vous assistez un biplace tenez les sangles du passager paume vers le haut,
– si vous êtes biplaceur, signalez ce risque à vos assistants.

La vrille arboricole

– virage face au relief et dos au vent, le relief se rapproche très vite…
– le pilote enfonce la commande pour tourner + vite,
– il décroche une demi-aile et part en vrille à plat
Conseils secuparapente :
– attendez d’être au dessus du relief pour virer face au relief et/ou prenez + de marge.

Le wing de trop

– les wings sont des manoeuvres exigentes et techniques
Conseils secuparapente :
– si vous n’êtes pas sûrs de votre gestuelle/tempo entraînez vous avec des faibles amplitudes et de la hauteur
– si un stabilo se ferme, arrêtez votre wing! Si vous continuez, il y a toutes les chances que l’autre stabilo ferme plus profondément

La caméra et les suspentes

– suspentes prises dans la caméra, le pilote doit détacher son casque pour se libérer
– ce type d’incident est fréquent, il n’est pas réservé aux pilotes d’accro
Conseils secuparapente:
– le casque est le pire endroit où fixer une caméra, si vous tenez vraiment à la mettre là, assurez vous au moins que la camera se décroche (velcro) si elle se prend dans les suspentes.
– le fait de filmer ajoute des contraintes matérielles et cognitives. Etes-vous sûr que le jeu en vaut la chandelle?

La reculade dans le rouleau

– 0 à 18 sec: le pilote décolle dans du vent trop fort et à mi deco
– 19 sec à 1min30 : immédiatement monté et reculé il n’accélère que timidement (1er barreau) et il tripote inutilement son micro de radio
– 3min22 à fin : surpilotage dans le rouleau, issue finale miraculeuse

Conseils secuparapente :
– avant de décoller prenez du temps pour observer le vent, sa force, sa régularité, les autres voiles…,
– placez vous en bas du déco si vous décidez de décoller dans un vent limite,
– si vous êtes reculé/monté tout va très vite, accélérez à fond pour échapper à la zone ascendante
– si vous êtes déjà haut, envisagez le demi tour vent arrière pour aller vous poser le plus loin possible du rouleau

La perte de frein

– la poignée de frein gauche se détache (à 25sec)…
… le pilote ne trouve pas immédiatement la suspente D
… il semble très occupé à tenter de parler en radio
… pendant ce temps il ne gère pas son cap
Conseils secuparapente:
– contrôlez vos poignées de frein lors de votre pré-vol
– sans poignée de frein un parapente est parfaitement dirigeable aux D et à la sellette,
– simulez régulièrement une perte de commandes en pilotant aux D (ou C), si cela vous arrive un jour vous saurez faire.

© 2017 Blog AVLNC

Theme by Anders NorenUp ↑