Blog AVLNC

Association de Vol Libre de Nouvelle Calédonie

Month: juillet 2013 (page 1 of 2)

Instrument multifonctions

Rappelez vous, au 20ème siècle, tout ce que le parapentiste était obligé d’emporter avec lui pour partir en cross:

gr_1324208194

Il vous fallait un vario, un GPS, un téléphone et une radio.
Première innovation: le vario-GPS nous soulagea d’un instrument en moins.
Puis vint le 21ème siècle, avec l’avènement des smartphones et tablettes qui regroupent 3 en 1: le vario, le GPS et le téléphone.

20130528_211012-3e88137

Mais à ce jour, il faut toujours se traîner la radio !

Et bien, la révolution n’est pas terminée car voici, annoncé pour début 2014, le 4 en 1, Vario, GPS, GSM et VHF:    L’ALIANZA DXB

L’Alianza DXB est un boîtier portable radio bidirectionnelle avec une batterie supplémentaire qui transforme votre smartphone en une radio multi-bande.
Cela vous permet de fusionner un smartphone et une radio VHF/UHF dans un seul appareil avec l’avantage supplémentaire d’un boîtier robuste de protection pour votre smartphone, éliminant ainsi la nécessité de transporter plusieurs appareils. Le boitier est waterproof, résistant aux chocs, et sera disponible pour iPhone, iPod Touch, Android et Blackberry.

Pour plus d’infos, voir le site : www.alianzahd.com

Bouraké 24 Juillet 2013

J’ai un truc bizarre entre les doigts !!!

DCIM100MEDIA

DCIM100MEDIA

DCIM100MEDIA

Pourquoi mon parapente vole ?

La chose dont nous pouvons être certains c’est que notre parapente vole. Reste à savoir comment il y parvient. Quels sont les différents paramètres qui permettent le vol d’un profil d’aile ?
Les réponses que nous trouvons à cette question est bien souvent incomplète, c’est ce que nous allons essayer de développer.
Commençons par rappeler les notions de vitesses relatives : Si je cours à 20km/h et je tape dans un poteau ou si ce poteau est projeté à 20 km/h dans ma direction lorsque je suis à l’arrêt, la vitesse relative entre le poteau et moi-même sera exactement la même et le résultat risque d’être tout aussi douloureux. Dans ce cas, peu importe qui s’est déplacé pour aller vers l’autre puisque la vitesse relative entre les deux corps est la même.
En aviation, ce qui nous intéresse, c’est la vitesse de l’appareil relativement à celle de l’air. On parle d’ailleurs de vitesse-air. L’écoulement de l’air autour du profil d’aile est le combustible de toutes les forces aérodynamiques.
Par conséquent, il ne peut pas y avoir de vol sans vent relatif.
Cette notion de vitesse air restera omniprésente dans ce que nous allons tenter de comprendre par la suite.
Les différentes forces en jeu : Une force est une grandeur physique, définie comme : « la
cause de la déformation d’un corps ou de la modification de son état de repos ou de
mouvement ».
Portance1La portance
La plupart des manuels ou fascicules qui parlent de la portance se basent sur le principe de Bernoulli pour expliquer celle-ci.
Que dit Bernoulli ? Que tout fluide accéléré subit une dépression.
Si deux particules d’air(a)et(b) qui frappent le bord d’attaque de l’aile en même temps et qu’au niveau du point d’arrêt l’une doit prendre le chemin de l’extrados et l’autre celui de l’intrados, le chemin à parcourir va être plus important pour (a) que pour (b) si celles ci doivent se rejoindre en même temps au bord de fuite.
Portance2Comme nous le suggère le principe de Bernoulli : Tout fluide accéléré subit une dépression. Donc l’air circulant sur l’extrados crée une dépression tandis que le flux circulant sous l’intrados subit une surpression.
Portance3La portance serait donc due uniquement à une dépression autour de l’extrados combinée à une surpression sous l’intrados.
Malheureusement, le théorème de Bernoulli ne suffit plus à expliquer à lui seul la portance dès que l’on applique la pratique à la théorie en se posant quelques questions :
– Comment les avions peuvent ils voler à l’envers ?
– Comment les avions de voltiges peuvent ils voler avec leur profil d’aile symétrique (même parcours entre extrados et intrados)
Et qui a dit qu’il fallait que les deux flux d’air doivent absolument se rejoindre en même temps au bord de fuite ?
Aucune loi physique n’a jamais prouvé cela et des essais en soufflerie nous prouvent que ce n’est pas le cas puisque leurs conclusions sont les suivantes : l’air de l’extrados arrive avant celui de l’intrados au bord de fuite du profil.
La seule explication de dépression d’extrados n’est donc pas suffisante face à ces quelques questions. Elle n’est pourtant pas fausse, puisque c’est bien l’accélération des filets d’air qui est avant tout responsable de la portance.
C’est la loi de Newton qui complétera les manques de Bernoulli:
· La première loi de Newton stipule qu’un corps au repos reste au repos, et qu’un corps en
mouvement reste en mouvement à moins qu’il ne soit soumis à l‘application d’une force
extérieure. Cela signifie que si l’on observe une déviation dans le flux de l’air, ou que si l’air à l’origine au repos est accéléré en mouvement, une force y a donc été imprimée.
· La troisième loi de Newton stipule que pour chaque action il existe une réaction opposée de force égale. Par exemple, un objet qui repose sur une table exerce une force sur cette table (son poids) et la table applique une force égale et opposée sur l’objet qu’elle soutient. De façon à générer de la portance, l’aile doit faire quelque chose à l’air. Ce que fait l’aile sur l’air est l’action tandis que la portance est la réaction.
Portance4La question que l’on est en droit de se poser est : pourquoi les filets d’air de l’extrados suivent la courbure de celui ci sans continuer leur course de façon rectiligne ?
La réponse réside dans la propriété de viscosité de l’air, comme pour tous les fluides
l’air est visqueux et a donc tendance à coller à la matière.
Comme les filets d’eau restent collés à la casserole lorsque celle-ci verse mal,
les filets d’air collent au profil et continuent à suivre la direction qu’il leur donne.
La portance est donc due à la dépression autour de l’extrados combinée à la déviation des filets d’air accélérés vers le bas. Et c’est bel et bien grâce à ce dernier que le vol à l’envers des avions de voltige est possible.

Le poids
Comme nous venons de le voir, la portance a besoin d’un vent relatif et donc de vitesse air pour exercer sa force sur le profil.
Lorsqu’un avion quitte le sol, c’est la traction de l’hélice qui génère la vitesse air de l’aile et lui permet d’avoir suffisamment de vent relatif pour que la portance soit assez forte.
En parapente, c’est la gravité qui nous permet de voler ou plutôt de planer comme le fait l’avion si l’on arrête le moteur.
Portance5Le poids total du parapente et du pilote est donc le moteur qui permet à l’aile d’obtenir sa vitesse sur trajectoire. Une variation de poids sous une aile donnée aura une influence sur la trainée ainsi que sur la portance de l’aile. Un pilote trop léger aura un taux de chute favorable mais une vitesse trop lente alors qu’un pilote trop lourd aura une vitesse élevée mais un taux de chute beaucoup trop élevé.
Dans les deux cas les caractéristiques aérodynamiques de l’aile seront modifiées et ne correspondent plus aux données du constructeur.

La traînée
Elle est directement opposée à la trajectoire de l’aile et perpendiculaire à la portance.
La traînée est la réaction au déplacement de l’aile sur sa trajectoire qui elle est l’action. C’est la force qui s’oppose au déplacement d’un corps dans un fluide.
Cette trainée, nous la connaissons bien, c’est elle que nous subissons lorsque nous faisons du vélo face au vent ou encore lorsque l’on sort la main de la voiture et qu’il devient difficile de résister. Elle est proportionnelle au carré de la vitesse air d’un corps. Donc plus on va vite, plus elle est forte.
Voilà pourquoi les pilotes de haut niveau cherchent à en créer le moins possible.
La forme d’un profil influence directement l’écoulement du fluide autour de celui-ci:
Portance6
Il est flagrant sur le schéma ci-dessus que le profil en forme de goutte d’eau est celui ayant le coefficient de traînée le plus faible. Le profil ayant le coefficient de traînée le plus faible étant celui qui favorisera le plus les recollements de flux d’air en bout de profil.
Portance7Sur un profil d’aile la traînée est dirigée vers la partie arrière de l’extrados.

 LES DIFFÉRENTES TRAÎNÉES
 La traînée de frottement : liée à la viscosité de l’air
 La traînée de forme : liée à la forme de l’objet, du profil
 La traînée induite : générée par l’écoulement de l’air autour du profil, vortex
 La traînée pilote : générée par la forme du pilote
 La traînée de suspentes : générée par l’écoulement de l’air autour de chaque suspente

La RFA
C’est la Résultante des Forces Aérodynamiques. Elle est directement opposée au poids total volant et correspond à la force s’opposant à la pesanteur. La traînée et la portance sont liées par une composante qui est la RFA. Celle-ci rend ces deux forces interdépendantes. L’une ne peut pas varier sans l’autre.
Portance8Toutes ces forces sont dépendantes les unes des autres. L’objectif pour accroître ses performances, étant d’optimiser celles qui ont un effet « positif » (portance et vitesse) et de limiter celles qui ont un effet « négatif »(traînée).
La vitesse air est la première des composantes entrant dans le phénomène qui nous intéresse puisque pour voler, nous avons vu qu’un aéronef a besoin d’un vent relatif nécessaire à la RFA.
Pour arriver à un même résultat l’avion mettra les gaz en bout de piste alors que le parapentiste produira une course d’élan sur une pente.

Article rédigé par “Les passagers du vents”

Ne pas coller au cul SVP !

Collision filmée du ciel:

Collision filmée du sol:

Collision filmée en vol:

Ne jetez pas de pierre sur les parapentistes

Rappel des règles de vol en parapente

Bonjour à tous.

Il me semble important de préciser les règles du vol en parapente.

Même si certains usages ou bons sens viennent s’y ajouter.

La priorité est toujours aux volants, le pilote qui décolle n’est en aucun cas prioritaire.

Les biplaces sont considérés comme des parapentes  normaux et ne sont donc pas prioritaires, même si bien évidemment, l’usage et le bon sens veulent que l’on le laisse souvent passer.

De plus la règle “de priorité au moins manœuvrant” ne s’applique pas entre parapentes. Effectivement, comment définir la manœuvrabilité d’un parapente par rapport à un autre?

Je vous rappelle aussi que celui qui a le relief à sa droite est prioritaire, que le seul décollage autorisé est en haut et que l’attérro officiel est dans le venturi.

En cas de pose dans les arbres merci de faire le moins de dégât possible, le Ouen Toro étant une zone protégée.

Merci de respecter ces règles affin de pérenniser notre activité sur ce site si sensible.

Bon vol à tous

Henri

Président de l’A.V.L.N.C.

Lettre de rappel de Consignes

Bonjours à tous et à toutes,

Nous sommes de plus en plus nombreux sur les sites de vol et c’est tant mieux. On ne remerciera jamais assez, la qualité de travail sans relâche de nos Moniteurs Club, ou bien Professionnels.

J’écris ce courrier en tant que passionné et membre actif concerné du club, afin de sensibiliser notre population de volant, sur le rappel de certaines consignes.

Le site de vol du Ouen-Toro se voit de plus en plus fréquenté. La surface de l’air de déco, elle, elle n’a pas changé. De ce fait, nous sommes tous responsables par une bonne préparation de nos voiles. (Je rappelle que même au Ouen-Toro, le contrôle du matériel doit être rigoureux).

La préparation et la “prévol” doivent être impérativement faites en arrière de l’aire « dite » de décollage, de manière à ne pas gêner les copains prêt à s’envoler.

Dés votre “prévol” terminée, vous pouvez, à ce moment là, vous présenter au déco pour un départ imminent.

Je rappelle aussi que la priorité est laissée aux Parapentistes qui décollent. Les candidats à la pose doivent patienter et poser quand l’air de déco est libre.

Je rappelle aussi que les bi-places, moins manœuvrants, conservent la priorité sur les voiles plus légères en approche ou en phase de pose sur nos sites préférés.

Merci de m’avoir lu et à bientôt pour de futures aventures aériennes.

Eric A.

Grosse formation à Gadji

9 pilotes novices ont remis leur vie entre les mains d’Henri le weekend dernier.
Cliquer sur la photo ci dessous pour voir le diaporama.

Formation 01

Spiderman

Ma nouvelle Freestyle 2, sublimée par Bruno:

IMG_6282 compress

 

What’s that ?

Photo prise hier par un parapentiste sur la Sunshine Coast en Australie:

IMAG1221

Qu’est ce que c’est ?
Un gros thermique australien……. ou un trou noir spatio-temporel ?

Older posts

© 2017 Blog AVLNC

Theme by Anders NorenUp ↑